Non content d'avoir été comédien, entre autres, de Pierre Schoendorffer sur Dien Bien Phu, de Bertrand Tavernier sur L627, de Michel Blanc sur Marche à l'ombre, de Luigi Comencini sur La Bohême et de Marco Ferreri sur Le Banquet, il endosse le tablier de cinéaste et crée en 1997 sa structure de production, 45rdlc / 45 rue de la Comète. Son adresse à Asnières-sur-Seine.

Propulsé sur le devant de la scène en 2000 par son premier long métrage Barbecue – Pejo, avec comme parrain, le réalisateur Pascal Thomas, il passe à la vitesse supérieure. En quelques années, il réalise et produit Djib, Mama Aloko et La Valse des Gros Derrières.

Tous ces films ont bénéficié de l'avance sur recettes du CNC et sont soutenus par l'OIF / l'Organisation Internationale de la Francophonie, le MAEE – le Ministère des Affaires Etrangères et Européennes. Et deux d'entre eux, par l'Union Européenne et Canal+. Ils sont tous sortis en France sous la bannière 45rdlc et encensés par la presse hexagonale (Libé, Télérama, Le Monde, Les Cahiers du Cinéma...).

Il faut rappeler que Jean Odoutan est aussi distributeur, scénariste et compositeur de tous ses films. Pédagogue dans l'âme, pendant ces 13 dernières années, il a donné de son temps pour contribuer à l'émergence de nouvelles figures cinématographiques en Afrique subsaharienne en organisant Quintessence – Festival International du Film de Ouidah au Bénin, le festival de Cannes de l'Afrique noire, et en initiant L'ICO – L'Institut Cinématographique de Ouidah, une école de cinéma calquée sur la Fémis.

 

 

 

 

Pim-Pim Tché, en salles actuellement

Voir LA BANDE ANNONCE
et les horaires
Pimpim Tché - Toast de vie !

Jean Odoutan